Mutuelle des retraités : quelles aides à venir ?

En 2015, plus de 5% des séniors ne possèdent aucune complémentaire santé. Considérant les retraités comme la frange de population la moins bien équipée en termes de couverture santé (paradoxal étant donné qu’elle est également la plus touchée par les problèmes de santé), le gouvernement réfléchit actuellement à des solutions. Des mesures ont ainsi été annoncées par Marisol Touraine en septembre 2015 afin de répondre à cette véritable problématique.

Complémentaire santé pour séniors : les difficultés rencontrées

Comme nous l’évoquons dans notre article concernant le changement de mutuelle des retraités, ces derniers, en dehors de leurs besoins de santé plus importants avec l’âge, doivent également faire face à la modification de leur contrat. Une fois l’activité de salarié terminée,  votre mutuelle prend à présent la forme d’un contrat individuel (autrefois collectif), ce qui signifie que votre ancien employeur ne la prend plus du tout en charge, tous les frais vous revenant.

Conciliée avec une baisse du pouvoir d’achat, la mutuelle santé devient alors de plus en plus difficile à obtenir pour les retraités. Une étude de l’UFC Que Choisir estime par ailleurs que d’ici 2020, 10% des revenus des séniors partira dans les cotisations de leur mutuelle (contre 6% aujourd’hui).

Les solutions envisagées

Deux solutions ont été retenues afin de répondre à ce problème :

  • Limitation de la hausse des tarifs des mutuelles pour les anciens salariés souhaitant continuer à être rattachés à leur contrat collectif.
    La loi Evin (1989) stipule que l’augmentation de ce tarif ne doit pas dépasser un plafond de 150% par rapport à l’ancien tarif du salarié en activité. Après réforme de cette loi, le plafond de 150% ne pourra plus être atteint avant 3 ou 5 ans.
  • Sélection de contrats destinés aux personnes âgées pour les plus de 65 ans.
    Plusieurs contrats de mutuelles seront sélectionnés après mise en concurrence via appel d’offres afin de garantir le meilleur rapport qualité/prix. Les complémentaires présentant ces contrats bénéficieront ensuite d’un crédit d’impôt en échange de leur engagement.
Marisol Touraine et Christian Eckert

Marisol Touraine et Christian Eckert lors de la présentation du projet de loi

La généralisation de la complémentaire santé constituait en effet l’une des promesses du chef de l’État peu avant les élections de 2012. Les retraités demeurant exclus de la réforme concernant la mutuelle obligatoire (qui sera appliquée à partir de janvier 2016), ces deux solutions auront comme objectif de protéger au mieux l’ensemble des retraités. Le projet a toutefois fait l’objet de critiques, ayant été rejeté par le conseil de la CNAM… l’affaire demeure donc à suivre.

You may also like...